Vous êtes ici : Accueil > 6-Votre espace > Ce que deviennent nos chevaux.... > AUZER DE LASSERRE au Pays du Gruyère avec Joelle, Roméo...
Publié : 23 juillet 2014

AUZER DE LASSERRE au Pays du Gruyère avec Joelle, Roméo...

Une Monstre Hustoire..

« Cheval noir de montagne » Tout a commencé par une simple recherche google qui, certainement pas complètement par hasard, m‘a amené à découvrir la race des Mérens et surtout l’élevage de Jean-Louis et Christine. Sur le site internet, une philosophie du cheval qui m’a tout de suite plu, et très vite un contact via mail qui s’est établi et qui m’a très vite donné envie d’aller les trouver… Ensuite, aussi un peu par hasard… l’idée de venir faire la transhumance de juin et d’ainsi pouvoir tester le beau cheval repéré sur internet : Auzer de Lasserre !

Comme le hasard fait parfois bien les choses ! Car la transhumance fut une expérience nouvelle et enrichissante qui m’a permis de tester par moi-même l’incroyable aptitude de ces courageux petits chevaux à grimper dans des rochers, à dévaler des terrains accidentés, tout ça calmement, avec détermination et sans se blesser. Je n’y aurais pas cru si je ne l’avais pas vécu !

Donc le début magique d’une relation avec le plus beau du troupeau, cet adorable et courageux Auzer !

Après la transhumance, je suis encore restée deux jours avec Jean-Louis et Christine, à la base pour essayer d’autres chevaux, mais qui m’ont permis d’admirer Auzer à l’attelage avec Astre et surtout de le travailler un peu au sol. Cela m’a donné envie de me mettre sérieusement au travail au sol avec Auzer, ce que j’ai très peu fait avec mon autre cheval, Roméo.

La découverte de la monte au licol aussi a été intéressante, et je compte bien continuer à le faire avec Auzer, et peut-être essayer avec Roméo.

De retour en Suisse après la transhumance, cela a été le début de l’attente… de la longue attente… car le transporteur qui devait venir chercher Auzer et me le ramener en Suisse avait beaucoup de peine à trouver une date et reportait chaque semaine le voyage… De quoi mettre mes nerfs, et ceux de ma fille de 9 ans, à rude épreuve ! Roméo, seul après la vente de notre poney, attendait aussi son copain des Pyrénées. Pour finir, le début des vacances d’été étant arrivé, j’ai pris mon van, ma mère et ma fille et nous sommes parties le chercher ! Et du coup, nous avons profité à nouveau d’un petit séjour au Haras !…

JPEG - 81.5 ko

Avec une escale d’une journée en Bresse, le retour s’est passé sans encombre et Auzer a très vite apprécié l’herbe des montagnes suisses ! Roméo, tout content d’avoir de la compagnie, ne le décolle plus d’une semelle et ils s’entendent à merveille !

Quel bonheur d’avoir sous mes fenêtres mon « cheval noir de montagne » ! Le début, je l’espère, d’une belle histoire… En l’admirant dans mon pré, je me rends compte qu’avec sa belle robe noire, ses longs crins frisés et son allure de top modèle, il est le cheval que j’ai rêvé dans mon enfance…

Merci de tout coeur à Jean-Louis et Christine d’élever avec tant d’amour et de savoir-faire leurs chevaux ! Ils sont ainsi si bien dans leur tête, si calmes et si posés, que c’est un vrai régal après pour nous !

Joelle