Publié : 28 octobre

jEAN LOUIS la pipelette..... avec SILCK DE LASSERRE

J’avais une double motivation : une première expérience de transhumance et retrouver mon petit Dark. J’ai été récompensé bien au-delà de mes espérances.
En résumé, une expérience extraordinaire, dont on ne sort pas indemne (dans le sens positif).

Un GRAND merci à Jean Louis et Christine, à tous les participants, les petits Merens du troupeau, à Silck et Dark, sans qui rien de tout cela n’aurait été possible.


En quelques mots :
Un accueil toujours aussi chaleureux
Des paysages sublimes, à couper le souffle tout au long de ces 3 jours, principalement la première journée,
Une ambiance très conviviale,
Bravo à nos piétons pour leur courage, leur intégration et d’avoir fait chacun une journée à cheval, chapeau bas !!,
Une intendance discrète et très très efficace,
Un petit cheval (Silck), très courageuse, avec qui une belle complicité s’est construite tout au long du périple et des « obstacles » rencontrés,
Sans oublier les retrouvailles et les quelques instants passés avec mon petit Dark (pas si petit que ça !), que d’émotion !


La pression du troupeau !!
La première demie journée consacrée à la recherche et au regroupement du troupeau, disséminé en petits groupes sur une estive de 3000 hectares (?) entre 1200 et 2000 mètres est très physique. Les petits filous nous ont bien fait courir !! Ma surprise lors du comptage : il manquait 3 chevaux, dont mon Dark !! La rencontre avec le groupe de vautours est aussi un moment inoubliable.


Après un bon repas, départ pour la première étape, qui m’a permis d’apprécier la robustesse, le calme et l’assurance de ces petits Mérens. L’incident survenu à mi-parcours, qui s’est soldé par quelques égratignures et une grosse frayeur, grâce aux interventions du groupe et sûrement aussi à une bonne fée ! Ensuite paysages sublimes jusqu’à l’étape qu’aucun mot pourrait décrire !! Pas mal secoué, voir trimballé par Silck, une belle remise en cause après plus de 35 d’équitation, mais aussi un objectif d’apprendre à mieux se connaître pour trouver comment la faire marcher d’un bon pas les jours suivants !!


Samedi Deuxième étape très différente, moins de dénivelé, mais toujours des paysages grandioses et un petit détour par une fête de village. Le passage avec le troupeau de vaches sur la route est un morceau d’anthologie à lui seul ! La route des tunnels et le passage des tunnels est une expérience inoubliable et irréelle ! Je suis un peu claustrophobe, alors je fermais les yeux pour encore plus de sensation !


L’arrivée et la traversée de Saint Girons est aussi un moment très fort, tout comme l’arrivé au château, ou confort et bonne table étaient au rendez-vous.



Dimanche troisième étape, avec au programme la traversée de Saint Girons et Saint Lizier, spectacle irréel de ce troupeau de Mérens en liberté, des cavaliers, le son des cloches des sabots, des fers, les sourires des habitants ! Je n’ose imaginer la tête des poissons rouges de la fontaine de Saint Lizier quand les chevaux se sont abreuvés !! Ensuite de jolis petits chemins, sûrement l’étape que j’ai le plus apprécié de par la diversité des paysages traversés et aussi une bien meilleure complicité avec Silck !

Jean louis Dark