Vous êtes ici : Accueil > 4-Nos #Weekendathèmes > Week end TRANSHUMANCE MERENS le retour 15 au 18 Octobre 2020 > Transhumance Orles Oct 2020 > Sandra Montricie Etho région parisienne avec DATCHI et NEPAL de Lasserre ... (...)
Publié : 1er novembre

Sandra Montricie Etho région parisienne avec DATCHI et NEPAL de Lasserre ... UNE 1ERE et quelle 1ere !...

02/05 octobre 2020 La Pucelle/ Etang de Lers 92 km de parcours – 6000 m de dénivelé Quelle aventure !! Difficile de mettre des mots sur cette expérience inoubliable ! Écrire semble tellement réducteur à coté de toutes ces sensations, ces émotions reçues et partagées. Je veux dire ! On en a pris plein la vue ! Ces paysages ariégeois, cette atmosphère si particulière ! Il faut dire que le temps y était pour quelque chose : entre brumes et pluies, parfois sans voir à 200m, des sommets enneigés éclatants qui vous brûlent des yeux et émergent du nuage dans lequel vous avancez à l’aveugle depuis parfois plusieurs heures... c’est presque une expérience mystique. Et quelles rencontres ! Une transhumance, c’est une expérience humaine et équestre incomparable. C’est un partage avec des gens passionnés, des éleveurs et des hôtes militants. Qui portent des valeurs. Qui valorisent un territoire, un terroir, à travers l’amour de l’animal. Qui donne un sens à l’accueil, au temps passé, à l’investissement personnel. Qui porte un flambeau et donne du sens à des traditions. A leur contact on ressort nourri et revitalisé, au sens propre et au sens figuré ! Mais avant tout, une transhumance, c’est une histoire de troupeau. C’est faire partie de l’intelligence collective animale. C’est un partenariat avec sa monture, une connexion permanente avec soi-même et les autres, ne faire qu’un avec son cheval, se sentir centaure, en ciel et terre, au milieu des montagnes. C’est immersif, c’est intense. Avec chaque cheval se fait une rencontre inédite qui ne semble exister que pour nous. Et le soir venu, chacun a vécu un moment exceptionnel comparable à nul autre. J’ai eu la chance de croiser Népal, qui m’a montré un cœur vaillant et obstiné. Et Datchi ! Celle qui a rendu possible tout ce à quoi j’ai pensé… et parfois ce que je n’avais pas imaginé possible... Celle qui fait les bons choix, celle qui sait où poser chacun de ses pieds, celle qui DEVIENT tes pieds, ta boussole quand le troupeau prend la tangente, celle qui viens à la porte le matin pour que tu la choisisses plutôt qu’un autre, qui sort du troupeau pour te dire aur evoir à la fin du voyage… Première transhumance, mais pas la dernière je l’espère. Merci Christine, merci Jean-Louis, pour votre confiance, votre générosité, votre enthousiasme contagieux. Grâce à vous personne ne rentre chez lui comme il est arrivé chez vous, j’en suis convaincue.