Vous êtes ici : Accueil > 6-Votre espace > Ce que deviennent nos chevaux.... > JACQUOT DE LASSERRE
Publié : 29 décembre 2008

JACQUOT DE LASSERRE

par Laure FITAU propriétaire et leur nouveaux Propriétaire Nathalie et Christophe

Je travaillais en Haute Ariège l’été 2003.

Mon temps libre et j’en avais que très peu, j’allais au haras du coin faire des ballades et des randonnés. Que des Mérens. Plus ou moins grand, plus ou moins bien bâti. J’ai toujours voulu un cheval que j’imaginais grand (je mesure 1.74m), longiligne, un américain. Je n’avais aucune passion pour le Mérens, que je pensais trop petit et trop têtu à mon goût.

Puis un matin, j’arrive dans ce haras pour une ballade et j’entends : « Laure, aujourd’hui tu montes Jacquot »…. Jacquot… Qui a pu lui donner un nom pareil !!! Bref, je monte. Il est magnifique, beau, fier, gentil et se révèle un peu taquin. Coup de foudre. Non Laure, tu peux pas faire ça, pas maintenant, un Mérens en plus ! Mais si. Je suis tombé très vite accro et je ne voulais plus que lui, je ne voyais que par lui.

JPEG - 43.2 ko
JPEG - 43.6 ko

Je discute avec l’ATE qui me dit : « Jacquot ? Mais il est à vendre, je connais son éleveur. Tu veux son numéro ? ». J’appelle. Jean-Louis au téléphone comme toujours très accueillant. Je lui explique mon cas. Je lui demande si on peut éventuellement se rencontrer. Ce fut chose faite quelques jours plus tard. Ceux qui sont venu au gîte, ou qui ont rencontré Jean-Louis et sa famille peuvent s’imaginer ce qu’il s’est passé. De la magie. Je suis repartie de là-bas encore plus convaincue que Jacquot serait MON CHEVAL.

Depuis, je retourne en week-end à Lasserre à chaque fois que je peux. Mon rêve serait d’y retourner avec Jacquot.
Ce qui est bien avec Jacquot, c’est qu’il ne laisse personne indifférent. De par son prénom déjà ! Beaucoup de monde m’a dit : « mais change son nom ! ». Non mais ça ne va pas ! C’est mon Jacquot et quand je vais le chercher au pré et que je l’appelle « il est où mon Jack ?!! » et qu’il lève sa tête avec ses oreilles pointées, c’est le plus beau des moments.
On a vécu des moments difficiles, une grossesse ou j’ai du rester couché dès le 4eme mois, des changements de pré, de pensions, au gré de mes déménagements. Il a toujours été là dans les moments les plus durs.
Depuis plus de deux ans, il est dans la même pension. On travaille au sol, en dressage, en obstacle. Il est très volontaire. Je ne fais pas de concours avec, juste de l’équitation de loisir, mais on s’éclate tous les deux.

JPEG - 40.7 ko
JPEG - 40.7 ko

Il à conquis mon mari, sa fille de 10 ans, ma fille de 3 ans et demi et même ma mère !! Et le plus important, il m’a conquise.
Je t’aime Jacquot.

Arrivée chez ses nouveaux propriétaires .... Janvier 2011

ARRIVEE

1ere APPROCHE

1ere RENCONTRE

1ers EBATS

Promenade dans les vignes

Jacquot et mathilde